Endométriose et naturopathie

Encore mal connue, difficilement diagnostiquée, mal comprise, l’endométriose concerne une femme sur 10.
Ce sont les tissus qui tapissent l’intérieur de l’utérus (endomètre) et réagissent chaque mois aux variations hormonales, qui dans le cas de l’endométriose vont se loger dans d’autres parties du corps, telles que la vessie, l’anus, les intestins et parfois même les poumons. 
La douleur est intense et fortement handicapante dans la vie de tous les jours.
La naturopathie trouve toute sa place d’accompagnement à travers 3 grands axes : 
– une alimentation anti-inflammatoire
– l’appropriation de la gestion du stress
– l’exercice physique

Cette maladie est très souvent associée à un dysfonctionnement immunitaire et la zone touchée reste le ventre où se loge l’utérus mais aussi les intestins. C’est donc toute cette partie qu’il va falloir soulager et mobiliser pour obtenir un mieux être et un retour à la vie normale.

1 Adopter une alimentation anti-inflammatoire

  • Réduire sa consommation de gras animal
  • Consommer des source d’EPA et DHA (oméga 3) : poisson gras tels que saumon, maquereau, sardine, hareng, anchois et au niveau végétal des huiles des première pression à froid de colza, noix, lin
  • Des oeufs de filière oméga 3 (poules nourries aux graines de lin)
  • Eviter les aliments frits : frites, beignets, viandes et poissons panés, nuggets
  • Préférer les modes de cuisson douce
  • Evitez les produits laitiers, les sucres, les sodas, l’alcool
  • Consommer des aliments alcalins tels que pomme, avocat, carotte, courge, mâche, légumes verts feuilles, épices, aromates, noisettes, amandes
  • Consommer des crucifères qui agissent sur le taux hormonal et réduisent la douleur : chou, chou fleur, brocoli, choux de Bruxelles, navet, cresson, roquette, chou de Chine
  • Consommer aromates et épices car elles sont anti-inflammatoires : curcuma ++

Pour soulager le système digestif qui lui aussi participe à l’inflammation, respecter des temps de pause soit en faisant des monodietes (un seul aliment consommé sur une journée : pomme, riz, pomme de terre), un jeûne intermittent par exemple pendant la période de crise (16H sans alimentation, 8H avec alimentation). Tout au mieux, ne pas grignoter entre les repas.

2 Apprendre à gérer son stress et ses émotions

Le stress crée la douleur et donc l’inflammation tout comme la douleur génère du stress dans l’organisme et donc de l’inflammation.

En gérant ce stress chronique, cela va permettre d’avoir une action à long terme sur l’inflammation.

Quels sont les outils pour apaiser son système nerveux :

  • certaines huiles essentielles telles que la lavande fine, la camomille romaine, la marjolaine à coquilles sont calmantes et anti-spasmodiques. A utiliser en olfaction, 2 gouttes sur les poignets et respirer en mettant les mains l’une contre l’autre en cathédrale ou en massage mélangé à une huile végétale au niveau du plexus solaire
  • la cohérence cardiaque : outil simple à mettre en place car il s’agit d’inspirer 5 secondes puis expirer 5 secondes, pendant 5 minutes, 3 fois par jour. Cet exercice permet de retrouver calme et apaisement et l’organisme en bénéficie pendant plusieurs heures après chaque exercice de cohérence cardiaque
  • la méditation et les méditations guidées, qui sont parfois plus facile d’accès, permettent une grande relaxation
  • la sophrologie composée de techniques psychocorporelles agit également sur le système nerveux

3 L’importance de l’exercice

La douleur donne plus souvent envie de ne pas bouger, voir de se mettre en boule. Ceci peut arriver pendant la ou les crises. Cependant, il est TRÈS important de mobiliser son corps et surtout toute la partie du ventre car c’est cette mobilisation qui va réduire l’inflammation en déspasmant la zone. N’oublions pas que les tissus réalisent des adhérences tout autour de l’utérus. Ces adhérences doivent être mobilisées par des exercices doux :

  • la marche hebdomadaire de 30 minutes est la base s’il n’y a pas d’autres exercices et permettra de vous remettre en mouvement
  • le yoga ou le pilates sont des sports qui ne sont pas intenses mais profonds. Cela va travailler en profondeur sur la zone inflammée d’autant que la respiration en fait partie intégrante.
  • vous pouvez tout simplement réaliser des mouvements de bassin de droite à gauche ou en réalisant le signe de l’infini, le tout est de faire bouger toute cette zone qui n’est pas la zone la plus mobile de notre corps, en tout cas en occident.

ZOOM sur les perturbateurs endocriniens

Pourquoi sont-ils si importants dans le cas de l’endométriose ? Parce qu’ils peuvent mimer une hormone, bloquer l’action d’une hormone ou perturber la production ou la régulation des hormones. Dans le cas présent, les perturbateurs endocriniens à redouter sont ceux qui miment les oestrogènes, de par leur propension à stimuler le développement du tissu endométrial.

On les trouve un peu partout dans les cultures (pesticides), dans les emballages et du coup dans l’alimentation mais aussi dans les cosmétiques. En pratique, les aliments les plus concernés sont :

  • les produits laitiers
  • viandes et charcuterie
  • poissons et crustacés

Choisissez vos fruits et légumes exempts de pesticides.

En ce concerne les contenants, évitez ceux indiquant le chiffre 3, 6, 7. Les chiffres 1, 2, 4, 5 sont un peu plus sûrs. Evitez le plus possible les contenants en plastique et en métal et privilégier le verre.

Concernant vos cosmétiques, les plus importants à éviter sont les silicones, les parabens et les phtalates. Difficile de s’y retrouver sur les étiquettes mais choisissez des produits simples en composition ou mieux fabriquez les vous même.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.